c'est parti !

Publié le par admin

019 (3)Ca y est : nous y voilà enfin.

Aujourd’hui, nous allons visiter les enfants autistes de l’Institut Médico Educatif. Ce matin, en réunion avec les éducateurs, nous sommes tombés d’accord sur la façon de procéder : nous verrons tous les enfants pendant quelques minutes pour ‘’détecter’’ les enfants intéressés.

Une salle avec un accès sur un jardin clos est mise à notre disposition. Nous nous installons et au bout de quelques minutes, les enfants arrivent.

Ils viennent un par un (toujours accompagné d’un éducateur) ou deux par deux. Ils ont entre 7 et 22 ans. Certains, apeurés, n’acceptent pas de rentrer dans la pièce, quelques uns ne nous voient pas, mais beaucoup ont l’air intéressés, et d’autres ne veulent plus partir….ce qui fait qu’on se retrouve dans la pièce avec 5 ou 6 éducateurs, autant d’enfants qui crient, les chiens qui ne comprenent pas ce que j’attends d’eux et moi, qui ai un peu de mal à m’occuper des poilus et des enfants en même temps. Joyeux bazar…

Athos me lance un regard SOS, et Ernest s’isole dans un coin. C’est trop pour eux, ils se rendent bien compte que quelque chose ne tourne pas rond et ils ne me sentent pas très à l’aise. Ca commence bien !

Puis, Athos a un éclair de génie : on dirait qu’il a compris et s’assoit face à moi, en offrant son dos à S et J qui ne manquent pas de lui tirer les poils du dos en se bidonnant comme des baleines. Athos fait preuve d’une incroyable patience.

 Et comme Ernest entend des rires, il vient vers nous et tend sa balle aux enfants : nous sommes sauvés ! Du coup, les enfants semblent comprendre et lui lancent la balle et le brosse quand il la ramène.

R, au moment de partir me fait un signe ‘’au revoir’’. Grande première pour lui qui n’a jamais fait ce signe auparavant…les éducateurs en sont tout étonné…

Nous avons vu tous les enfants et au bout d’une heure, nous partons, fatigués mais contents de cette expérience. Il faudra que les prochaines séances soient plus structurées pour que cela soit plus facile et profitable. Les toutous ont été coopératifs même si j'ai bien senti que c'était éprouvant pour eux.

En rentrant, une petite séance de jeu s’impose, suivie d’un massage des trapèzes supérieurs réalisé par notre kiné domestique : Ciboulette…

 

 

 

 

Quand j’aurai reçu la totalité des autorisations légales, je diffuserai à ce moment-là les photos des enfants et leurs prénoms.

 

Commenter cet article