sauce moutarde...

Publié le par Marie

 

 

Le léonberg visiteur doit savoir s'adapter aux situations extrêmes... 

 

En effet, remarquons la force mentale d'Ernest qui prend sur lui pour dormir dans des draps en coton.

Si loin de sa parure préférée en soie.

Brave chien.

 

DSCF2595

 

      

019 (3)

Aujourd'hui n'est pas une journée ordinaire. Nan. C'est une grande première. Notre équipe se renforce.

Ludwig Van B, lapin angora sélectionné et éduqué (vi, vi c'est possible) fait sa première sortie, coaché par les gros ....

 

et ça donne :

 

DSCF3499.JPG

 

  

Anaïs arrive avec Thomas. Il me semble agité et très absent. Ses yeux ne se posent pas sur nous, il ne semble pas remarquer Ludwig, ni Athos ni Ernest. Au bout de quelques minutes, il s'accroupit et caresse un peu moins distraitement Athos.

 

 

DSCF3515

 

Ernest et Ludwig s'éloignent, observent et attendent un retour au calme. Enfin surtout Ernest parce que Ludwig, ben lui, il suit son super héros :

                   Ernest des Sources du Val des Usiers, premier du nom.

  

DSCF3511

   

Puis Ernest s'approche et hop, Thomas le serre très fort dans ses bras en se penchant contre lui. Même si ce contact ne dure que quelques secondes, Thomas commence à s'apaiser un peu.

  DSCF3523

 Mais rien n'y fait, aujourd'hui, Thomas est tourmenté et nous n'avons pas beaucoup de succès. Impossible de l'intéresser, de rentrer en contact avec lui plus de quelques secondes.  

 

DSCF3525

 

 

Après plus de vingt minutes de tentatives, nous décidons d'arrêter la séance avec Thomas qui ne semble pas pouvoir profiter de la présence des poilus.

 

Voilà, c'est ainsi. Les séances ne sont pas toujours magiques. Mais peut-être que Thomas a remarqué des choses aujourd'hui qu'il exprimera la semaine prochaine, à sa façon.

A lundi petit garçon !



Nous faisons une petite pause et arrivent Grégoire en compagnie de Doriane.



Directement, ses yeux sont accrochés par la petite chose noire et poilue. Mais non pas une araignée, faut suivre un peu !

Elle se dirige sans hésiter vers Ludwig et quand je lui montre de près, elle plonge son visage dans ses poils, elle le respire et sourit à son contact.

Ce qui nous fait plaisir avec Grégoire, c'est que c'est elle qui a exprimé le désir de toucher Ludwig. DSCF3551

 

Devant nous, Doriane s'approprie l'activité. D'elle même, elle cherche mon sac à dos, fouille, et remarque un nouveau jouet. 

Hop, Ernest bondit sur son nouveau jouet. Grégoire me confirme : en temps normal, Doriane aurait cédé. Mais aujourd'hui : nicht, nada ! Elle ne veut pas lui laisser. Alors elle tire de toutes ses forces, manipule la gueule d'Ernest, plonge sa main dedans, tire, peste, pousse, râle... Nos encouragements doivent la stimuler car elle ne cède pas. 

C'est extraordinaire de la voir si active dans "le combat". Et c'est d'autant plus extraordinaire qu'à aucun moment, nous n'avons le moindre doute sur Ernest, car tout ça est fait avec la plus grande douceur.  

DSCF3538

 

 D'elle même, Doriane trouve la solution pour s'en sortir : elle va chercher la balle rouge. La préférée d'Ernest. Et hop, elle récupère son jouet jaune. Non mais ho !

 

Elle repart ensuite dans mon sac, ressort la brosse, et regarde Athos.... et on s'assoit pour une pause câlin. 

DSCF3550

 

Puis, elle repart vers Ludwig pour le humer à nouveau et enfouir son visage dans ses poils.

 

C'est très drôle, c'est comme si Doriane avait plein de dossiers en cours : balle, lapin, brossage etc...et elle passe de l'un à l'autre avec détermination et bonne humeur. Elle est complètement actrice de sa séance. Avec Grégoire, on se régale de la voir faire.

 

Puis au moment de partir, elle me raccompagne, toute souriante.

  

A lundi Dodo, à lundi !

 

DSCF3576

 

  

 

 





Je dédie cet article à tous les éleveurs. Eleveurs de chiens, de lapins... Eleveurs qui travaillent avec coeur, qui prévilégient dans leurs lignées l'être et non le paraître, offrant ainsi tant de confort et de bonheurs...    

Publié dans octobre 2011

Commenter cet article

Caro 31/10/2011 12:28



Je suis scotchée par l'attitude des léos avec le lapin!! Je suis également impressionée par Doriane, qui mine de rien à trouver toute seule une solution qui se trouve dans des bouquins
d'éducation canine, douée la petite! Elle a de la suite das les idées :-) Elle a l'air de beaucoup apprécier Ludwig (welcome Ludwig!) le petit nouveau c'est chouette!



Marie 31/10/2011 20:02



Lapin et léo ? Une histoire d'amour.


Quand on sait que mes chiens mangent de la viande tous les jours...je suis assez fière d'eux, c'est vrai !



La Titi Rondelle 09/10/2011 23:49



Bonjour, je suis touchée par votre blog car j'ai un Cavalier King Charles visiteur (et mon expérience de thérapeute) et je cherche un gros chien pour proposer une autre approche. J'avais
déjà un faible pour les léos mais vos reportages me font craquer! J'ai travaillé il y a lgtps en humanitaire en Roumanie avec mon bouvier des Flandres (fabuleux) et bcp en thérapie avec
le cheval. J'aimerais développer mes actions en TAA dans mon secteur, je suis en train de prospecter. Si je passe chez ma fille à Besançon, je vous ferai surement une visite, si possible.
Cordialement 



Marie 10/10/2011 15:39



Bonjour,


merci de votre bel élan ! Oui, prévenez-moi, on pourra se rencontrer.



bellane 09/10/2011 06:00







cadix 07/10/2011 09:49



Je réponds à ta question Marie : Alain a une petite cinquantaine ! C'est un des plus jeunes malades que nous avons cotoyé Cadix et moi. Je ne retiens pas l'idée du lapin + Cadou !!!! cela ferait
trop de casse !!! Bisous. Francoise



Marie 10/10/2011 15:41



Oh la la, je ne savais pas que ça pouvait commencer aussi tôt. Quel malheur !



suzy 06/10/2011 12:41



je rebondie sur le post de michel, oui c'est ça ,tu distribues du bonheur avec tes associés, tu pourrais monter une troupe et faire le tour de france et tu aurais ton fan club o=)) gros becs,
suis fiere signée de la mamie suzy 



Marie 07/10/2011 07:09



Figure toi que j'y pense à monter une troupe ambulante...!


Je comprends que tu sois fière de ton travail d'éleveuse : c'est plutôt une réussite !