retrouvailles...

Publié le par Marie

 

 

Petit manifeste pour un été réussi ... 

 

Chapitre 1 :

Même si votre système pileux est surdéveloppé, méfiez-vous du soleil et ne sortez jamais sans votre couvre-chef.        DSCF0511

  

019 (3)

Nous reprenons aujourd'hui le chemin de la maison de retraite.

Pas de chance : il fait chaud. Le seul jour de l'été où il fait chaud, tombe aujourd'hui.  Mais Athos et Ernest devraient pouvoir résister à un petit 24°C.

 

 

Nous faisons escale à l'unité Alzheimer. Tel nos champions du monde de natation, Athos Lacourt et Ernest Stravius sont accueillis tel des héros ! Tous les patients se lèvent de table pour les caresser à tour de rôle. Les deux cadors se laissent caresser, regrettant d'être arrivés après la fin du repas : aucun reste à grapiller...

 

Puis nous fonçons voir Mme Desportes. Isabelle, nous attend. Elle travaille de nuit maintenant. Mais volontairement le jour de notre visite, elle prolonge son temps de travail pour pouvoir nous accompagner. Elle est heureue de nous retrouver et me dit que Mme Desportes, lorsqu'elle ne dort pas la nuit, lui parle .... de nos visites !

 

Effectivement, elle nous attendait avec impatience Mme Desportes ! Et vous dire qu'elle est heureuse de nous retrouver, est bien peu à côté de ce qu'on peut en voir !

 

Ca commence avec Ernest, qui lui fait un p'tit bisou.

Bisou furtif et timide.

 

DSCF1900

Puis Athos lui lance un regard de braise. 

DSCF1912

 

Je peux enfin commencer à bavarder avec Mme Desportes. Je la trouve en petite forme, un peu plus tassée sur sa chaise que la dernière fois. Malgré tout, ses yeux qui ne voient plus, pétillent de mille éclats.

 

Athos se couche à ses pieds et continue de lancer ses regards langoureux. Elle se penche, tire sur son bras, force sa main et hop, se met à grattouiller le gros sous le menton.

DSCF1919

Isabelle n'arrive pas à en croire ses yeux : ces mouvements là, Mme Desportes n'arrive jamais à les faire en temps normal. Oui mais voilà, gratter un léonberg n'est pas chose normale. 

  

Puis Ernest arrive et s'installe sur la première paire de genoux qu'il voit.

Ca tombe sur les miens. Et  les pieds de Mmes Desportes passent un sale moment...    DSCF1964

J'espère que vous remarquerez l'avantage d'avoir un Ernest sous la main : tout le monde en profite !

Nous ne parlons pas beaucoup avec Mme Desportes aujourd'hui, trop occupée qu'elle est à papouiller, renifler et tâter les chiens.

 

Au moment de partir, c'est plus fort qu'elle, elle n'y arrive pas et...pleure. Je nous sens bien impuissants, mais nous devons rentrer maintenant. Comment faire ? C'est toujours un moment difficile. Et quand je lui dit que nous reviendrons la semaine prochaine, sûr de sûr, elle se calme et s'apaise.

 

Histoire de nous rafraichir les patounes, et avant de rentrer, nous faisons une petite halte dans notre mini-lac où mes grands chiens se la jouent castor comtois.

 

DSCF2014 

  

 

 

 

 

Si vous êtes tenté de faire la même chose que nous, avec votre toutou, n'oubliez pas que la génialissime association D'un coeur à l'autre organise une formation de chien médiateur en novembre.

Pour tout renseignement c'est ici :   logo1

           

Publié dans Juillet 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 07/08/2011 00:28



Ton chien a l'air très sympathique (j'aime bien son prénom, d'ailleurs). En même temps, il est assez énorme ! :)


 


Marie



Marie 07/08/2011 04:05



Bien sûr qu'ils sont sympas et énoooooormes : ce sont deux vrais léos, des certifiés label rouge !



cadix 04/08/2011 00:24



Bonsoir Marie.


Pour nous aussi, c'est la reprise. Mardi, Cadix se sentait encore en vacances, à l'hôpital, elle n'était pas très en forme, je ne sais pas si c'était du au temps orageux. Comme pour nous il y a
des jours avec et sans !!! Bises, et caresses aux loulous. FRANCOISE



Marie 04/08/2011 21:09



Ah Cadou a repris le boulot ...??? Bonne rentrée Françoise et Cadou !



Caro 03/08/2011 22:01



Ernest et Athos sont deux séducteurs avec des méthodes différentes...Ernest va droit au but (entre les bisous et squatter les genoux, quel fonceur!)  et Athos est plus discret et fait
passer le message par les regards langoureux et l'approche subtile...L'un comme l'autre ont bien réussi, Mme Desportes est tombée amoureuse des deux!! Je comprends qu'elle compte les
jours...Les départs sont certes tristes mais il faut penser aux retrouvailles et la joie qu'elle en retire à chaque fois. 



Marie 04/08/2011 21:10



Hé oui, chacun son tempérament et chacun sa technique ! Ce qui compte c'est le résultat ... et ça marche !



jo nina gus 03/08/2011 18:47



Nous attendions presque avec autant d'impatience que Madame Desportes, le retour des 2 Apollons. Qu'ils sont désirés, et ensuite flattés, et le bonheur sur le visage de cette dame est émouvant.


 



Marie 04/08/2011 21:11



Merci de ce gentil commentaire. Appollons, apollons..... pas toujours mais c'est quand même gentil !



madilys 03/08/2011 10:27



coucou


des photos émouvantes!!!!!bravo!!!!!!!!!!!!


bizz



Marie 04/08/2011 21:12



Merci de ce commentaire si chaleureux !