on est pro. ou on ne l'est pô...

Publié le par Marie

Le léonberg visiteur se doit d'être fin...

 

C'est pourquoi, le leonberg visiteur, tel la feuille de papier sortant du fax, saura être fin. Voire translucide. Il saura se glisser incognito sur le sol de la cuisine pour une petite sieste discrète.

Impressionné hein ?

  Photo 333

 

019 (3)

 Fière d'une présence si discrète, nous partons de ce pas à la maison de retraite. Un petit arrêt à l'unité Alzeimer s'impose. A vrai dire, je n'ai plus le choix car je suis littéralement tractée par deux léonbergs en furie... Motivées les troupes !

 

Toujours un plaisir de revoir Jean et les autres patients. Athos est enchanté. D'autant plus, que Jean lui a gardé la moitié de sa portion de frites...

 

Aujourd'hui il pleut des hallebardes, donc toute balade est exclue. Céline m'attend et me conduit en salle d'animation où je retrouve Mme Fessler, toujours heureuse et si souriante. Elle caline et caresse les toutous, tellement contente de les retrouver.

 

DSCF7554Puis, surprise, arrive M. Martin ! Il a des difficultés à marcher mais il fait l'effort de venir à notre rencontre. Les chiens lui font la fête, contents de le retrouver. 

DSCF7546

Puis mon Ernest a une heureuse initiative.  Il va se servir directement dans mon sac où il retrouve sa balle. Et à ce moment là, les choses se compliquent...

Il va de M. Martin à Mme Fessler, sa balle dans la gueule, très lentement avec un air moqueur, et au moment où la main s'approche pour lui prendre la balle, il repart en narguant son monde, très fier de lui ! C'est très drôle.

Surtout au début.

DSCF7561

 

Alors, Mme Fessler, me regarde, sourit, et elle qui ne parle que très rarement, me dit : 

"il n'obéit pas très bien hein ?" 

A tous ceux qui penseraient que mon Ernest n'est pas bien éduqué, détrompez-vous. Sachez que cet exercice est le fruit d'un long travail dont le but est de stimuler le langage chez les personnes âgées. Ben oui, on est des pros. Hein Ernest ?

Athos lui, pendant ce temps fait les yeux doux et tente d'hypnotiser M. Martin.

 

DSCF7548

 

Au moment où nous partons chez Mme Welcklen et Mme Céfis, Céline me présente une personne qui souhaite nous rencontrer : le fils de Mme Welcklen. Il veut en effet, voir de ses propres yeux comment se déroule une séance. Il risque de ne pas être déçu. Surtout que je n'ai pas encore pu récupérer la balle dans la gueule d'Ernest...

 

Nous sommes accueillis par des cris de joie : mère et fille sont enchantées de nous revoir. Surtout de revoir les chiens. Eux, sont très à l'aise et s'installent comme chez eux.

Et Athos va faire son léchou à Mme Welcklen.

 DSCF7584

 

Mme Céfis, assise sur son lit est rayonnante et Ernest lui tend sa balle, tout naturellement. L'ingrat.

DSCF7586

Depuis le temps qu'il la machouille, la balle est juste un peu répugnante. Cela n'arrête pas Mme Céfis qui commence à lui lancer. 

Cet exercice est extraordinairement riche en stimulis au niveau de la motricité.  

DSCF7592Mon Ernest qui se la joue vraiment grand profesionnel aujourd'hui, va même proposer sa balle à Mme Welcklen, qui se laisse prendre au jeu ! 

DSCF7582Je vais voir son fils pour lui demander son avis. Il est complètement étonné et heureux. Il m'avoue ne pas avoir vu sa mère et sa grand-mère s'amuser autant depuis des années,  ne pas les avoir vu aussi toniques, autant dans l 'interaction et le dialogue depuis longtemps.

Je suis moi même surprise car je les vois toujours très souriantes et gaies. Et Céline me confirme que ces états n'existent qu'une fois par semaine, quand certains visiteurs poilus viennent les chambouler...

 

A la semaine prochaine mesdames, à très bientôt Monsieur Martin.

 

 

 

  

 

 

 

 

Publié dans Février 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jo nina gus 18/02/2011 22:31



En lisant les commentaires déjà parus,, je vois que tout est dit, mais je mets mon grain de sel, car je suis émue à chaque lecture de ce journal, Athos et Ernest sont de véritables pros, je le
confirme, et bien sûr les progrès que vous notez à chaque fois sont autant de motivations pour vous. C'est bien que les parents de vos patients assistent une fois ou l'autre à une de vos visites,
ils peuvent ainsi se rendre compte de tout ce que les 2 léos apportent.



Marie 19/02/2011 08:36



J'adore les grains de sel : ils apportent beaucoup et il n'y en a jamais assez !


 J'étais effectivement surprise de la présence de la famille mais je trouve que c'est très chouette qu'ils s'interessent à ce qu'il se passe. Ca me donne un autre "éclairage" sur nos
interventions et ça me plait !



Fatima 17/02/2011 21:57



C'est quoi ? Du bonheur ! Encore une fois merci ! J'ai adoré ! C'est tellement bien raconté. Et ces léo-pro-vedette, des amours. Encore merci Marie de me donner tant d'émotion.



Marie 19/02/2011 08:34



Et bien merci de ce commentaire si chaleureux et enjoué ! Hé oui, nos vedettes sont des distributeurs automatiques de bonheur !



Caro 17/02/2011 20:24



Ernest m'a bien fait rire dans cette scéance :)) Quel pro! :))  C'est super qu'ils se réjouissent aussi autant d'y aller! Que de progrès, que de bonne humeur, mine de rien, l'air de
rien, ça avance à chaque fois, bravo!



Marie 19/02/2011 08:33



Oui, c'est vrai, plein de choses avancent petit à petit, et dans la joie !



Sophie 17/02/2011 19:46



Ils ont encore fait des heureux tes deux poilus !



Marie 19/02/2011 08:32



Des vrais pros les gros !



Patricia 17/02/2011 19:00



Je suis touchée à chaque fois. A une autre échelle, lorsque Bacchus m'accompagnait au travail, j'ai pu voir les bienfaits juste par le fait qu'il soit là, tout simplement. Ce sont vraiment des
chiens à part. Ils provoquent l'émotion et le positif. Quel joli moment pour chacune de ces personnes


Amicalement.



Marie 19/02/2011 08:32



Merci de ce si gentil commentaire. Oui nos léos sont extraordinaires et apportent tant !