mes chiens du lundi

Publié le par Marie

Le léonberg visiteur se doit de rester digne, quelque soit sa tenue...

 

C'est pourquoi, même affublé d'une ridicule bouée bleue qui lui remonte les bajoues, le léonberg visiteur, accablé par la honte.... affichera un air de contentement béat.

 

Car le leonberg visiteur sait se mettre en mode "content-de-soi".      

 029

 

 

019 (3)Fière des petites joues de mon Ernest nous partons retrouver Emeric et Juju. J'ouvre une parenthèse pour les fidèles lecteurs qui se demandent pourquoi il n'y a pas eu d'article sur la maison de retraite en fin de semaine dernière. Et bien, tous mes "patients" ont souffert d'une abominable épidémie de gastro. Il valait mieux éviter le secteur... 

 

Alors, aujourd'hui, où allons-nous retrouver Emeric et Julien...?

Quand nous arrivons, Emeric et Grégoire sont là, à nous attendre sur le parking de l'Institut. Ca tombe plutôt bien, car il fait un temps magnifique. Alors, nous partons en balade. Mon mari nous accompagne durant une petite partie de la promenade et Emeric est très fier de lui parler de nos rencontres et il l'épate en lui montrant l'étendue de ses connaissances en matière de voitures en tout genre.

En chemin nous rencontrons une dame avec son bébé, et là, Emeric va vers elle et lui parle. Quand la dame lui demande si ce sont ses chiens, il répond, enjoué : "Oui. Mais uniquement le lundi !".

Dans le pré, nous ne courrons pas aujourd'hui (car il faut stimuler autrement que par les habitudes). En revanche, nous entreprenons une grande leçon d'éducation canine. Tout y passe : les grands classiques mais aussi quelques fantaisies...

DSCF7327

  

En effet, après un "coucher", assis etc... très classiques, je montre à Emeric comment chahuter avec les gros. Alors, lui qui est de plutôt réservé, commence à tirer les oreilles d'Ernest et la queue d'Athos, pas du tout impresionné !

 

DSCF7306

     

DSCF7309 

Rassurez-vous, j'ai une totale confiance dans mes deux léos, et aussi en Emeric qui est très raisonnable. 

 

Et puis parce que c'est trop drôle et parce qu'Emeric en a trop envie, nous courrons dans le pré en chahutant avec les gros.  DSCF7315 

Sur le chemin du retour, Emeric tient à mettre les laisses tout seul et à tenir les deux zigotos ensemble.

Faut voir comme il est fier Emeric ; ça chamboule les coeurs !   DSCF7355

En rentrant, Emeric nous fait part de quelques petits projets : celui "d'aller au bistrot boire un coup ensemble avec les chiens" ! Avec Grégoire son éducateur on se bidonne mais finalement pourquoi pas ? De mon côté, ça serait avec plaisir, maintenant faut voir du côté de l'administration... Grégoire va s'en occuper.

 

Quand nous rentrons, Emeric est tout triste de confier les gros à Juju. Allez à lundi Emeric, peut-être au bistrot !

 

Juju nous a l'air bien agité aujourd'hui, et vu l'absence de local (tout ça devrait se régler demain ... normalement) nous ne pouvons qu'aller faire une mini-promenade.

Nous voilà partis autour des bâtiments et Julien a bien du mal à se concentrer sur son activité.

DSCF7380

 

La balade se passe tant bien que mal : trop de stimulis pour un Julien qui veut tout voir, tout entendre, tout toucher et qui a bien du mal à fixer son attention. Le pauvre : plein de nuages dans ses yeux l'empêchent d'être vraiment là.

DSCF7378

Je crois que cette activité n'est pas adaptée à Julien pour l'instant. Il nous faut une pièce fermée, au calme, pour pouvoir avancer ensemble, comme avant. En revanche, la balade finie, nous arrivons bien à communiquer tous les deux, il me fait comprendre qu'il va aller en sport tout à l'heure, il est drôle et très expressif not'Juju. 

 

Allez, à lundi Juju et en forme !

Publié dans Février 2011

Commenter cet article

cheznous62 10/02/2011 14:52



Bon après midi mon amie,


Ce ne doit pas toujours facile à gérer ces visites mais quand on voit le souriire des jeunes on doit être récompenser ... les gros "nounours" quelle patience ... ils sont vraiment pacifiques :
j'admire le travail accompli !!!!


Mes bises sous une grisaille du Nord même si je ne suis pas toujours présente sur les coms je pense bien à mes amis et parfois il y a des imprévus !!!


A plus pour de nouvelles visites surprenantes !!


Nicole



Marie 11/02/2011 08:42



Bonjour,


Effectivement, pour les visites, c'est parfois un peu ...en vrac. Mais on s'applique à faire de notre mieux. C'est vrai que les gros sont formidables pour ça : des vrais pros.


A bientôt



Jacques L. 09/02/2011 11:30



Savez-vous que je suis fan de vos articles et là, faut que je vous dise : plus que tout j'adore vos petites et joyeuses introductions, elles permettent tellement bien d'imaginer la vie avec un
léonberg au jour le jour...



Marie 09/02/2011 18:06



Alors soyez le bienvenu ici. Oui nos léos nous offrent une vie formidable !



Caro 07/02/2011 22:41



Ayéééé je vois la photo! Hahaha! Je le savais bien qu'elle serait drôle :D 



Marie 07/02/2011 22:48



Il est simplement ... naturel ! Pas besoin de se forcer.



Caro 07/02/2011 21:34



Flute, flute, je vois pas les deux 1ère photos, pourtant je soupçonne la 1ère d'être drôle :D Je re-essaierai plus tard! Quel plaisir de voir Emeric aussi heureux! En espérant que Julien
retrouve un coin plus tranquille où il se sente plus à l'aise. Caresses aux 2 rayons de soleil!



Marie 07/02/2011 22:33



Alors, pour la photo : tu imagines un léonberg avec une ridicule grosse bouée bleue marine autour du cou. Il affiche un air de grande satisfaction, proche de la félicité absolue.


Oui, voir les sourires d'Emeric est une grande joie pour nous. Il est de plus en plus actif lors des rencontres et c'est une grande satisfaction.  



coraly 07/02/2011 20:30



toujours aussi exemplaires et "adaptables" à la situation ...



Marie 07/02/2011 22:31



J'avoue qu'ils m'impresionnent aussi ! Je suis sûre qu'ils ont compris ce que j'attendais d'eux et ils s'exécutent sans se poser aucune question. D'une part parce qu'ils aiment le contact
humain et d'autre part parce qu'ils ont un caractère en or. Ils évoluent dans une confiance absolue et cette relation très particulière m'enchante à chaque fois.