lasagnes et gros câlins

Publié le par Marie

Le léonberg visiteur doit être un grand séducteur. 

 

C'est pourquoi, de temps en temps, il se laissera aller à son côté rebelle et s'autorisera une fantaisie esthétique. 

La raie sur le côté : ça change tout. Vous ne trouvez pas ?  

 

            2010 02280046   

  

019 (3)

 Flattée de tant d'efforts de séduction, je pars avec ma mini-troupe à la maison de retraite.  M. Martin sera là ? Pas là ?

Mais tout d'abord, allons dire bonjour aux patients de l'unité de jour, qui accueille les malades souffrants d'Alzheimer. 

 

A l'heure à laquelle nous arrivons, ils sont tous attablés autour d'un plat de lasagnes, résultat du trvail commun de la matinée. Pendant que j'essuie les pattounes d'Ernest, Athos fonce vers un patient attablé, le regarde et le met en état d'hypnose instantanée. Et c'est ainsi que le patient lui donne avec joie sa part de lasagnes. Trop fort mon Totoss, et même pas honte !

 

A la maison de retraite, bâtiment contigu à l'unité de jour, M. Martin n'est pas là. J'apprends qu'il est revenu de son séjour en hôpital psy, mais il ne se sent pas trop bien. Céline n'est pas là et je n'ose pas aller le voir dans sa chambre. Dommage.

 

Alors je vais voir Mme Fessler, la dame de la semaine dernière. Elle est vraiment attachante. Toute petite et toute ratatinée sur son fauteuil roulant, elle est toujours très coquette. J'imagine qu'elle a été une belle et élégante femme dans sa jeunesse. Elle ne parle presque plus et n'entend plus beaucoup. Mais ses yeux... oh la la ses yeux !

  012

 

 Ils sont d'une rare éloquence et quand ils se posent sur nous, ils racontent la joie de nous revoir. Elle semble plus rassurée que la semaine dernière. Quand Athos et Ernest s'approchent d'elle, elle sourit. Et tout doucement ses mains essayent de caresser les chiens. Elles sont fragiles et maladroites et pourtant elles dansent sur les poils épais. 

  

005-copie-1

    008

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis elle tente de saisir la brosse à chien.  Ce geste  est difficile pour elle. Mais elle insiste et réussit. Alors, elle se met à brosser Athos et puis Ernest, imperceptiblement et avec beaucoup de tendresse. Et ses yeux bavards racontent à nouveau son bonheur. Elle me regarde en souriant. Un vrai moment de grâce.

  

Mon Ernest, visiblement très ému par la situation, décide de lui montrer sa joie à son tour. Alors, il lui fait un gros léchou puis il pose délicatement...sa fesse gauche sur les cuisses de Mme Fessler. Oh non Ernest...pas ça ! Heureusement que les freins du fauteuil étaient enclenchés... Voilà le charme envolé et mon grand dadais qui remue son popotin, fier de lui !

Alors, Mme Fessler qui n'a rien perdu de son sourire, fait un gros effort pour demander "ils ne vont pas s'échapper hein ?". Ah non, ça c'est sûr, vont pas s'échapper ces deux-là, soyez tranquille !  

Mme Fessler montre des signes de fatigue et nous la laissons. Au moment de partir, elle fait des grands gestes pour nous dire au revoir...

 

   

Nous traversons le couloir pour aller voir Mmes Cefis et Welklen. Là, comme d'habitude, super accueil ! Faut dire qu'on se connait bien maintenant et que les gros sont vraiment à l'aise. D'ailleurs, dès qu'ils rentrent, ils fouillent partout, font une léchouille, puis refouillent, l'air de dire "bon, ben qu'est ce qu'on mange aujourd'hui, après les lasagnes, c'est quoi le dessert ?". 

Mme Welklen est couchée et semble dormir. Elle ouvre parfois un oeil, les regarde évoluer et sort de sa table de chevet...un morceau de gruyère ! 

C'est la fiesta : plat - fromage et dessert. Car après le fromage, il y a un festival de pommes, carottes et mandarines ! 

 

Mon appareil tombant en panne...de piles, je ne peux pas joindre les photos du festin.

Je crois que les mardis, je vais alléger les gamelles à la maison.

 

A l'année prochaine Mesdames !  

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Michel 02/01/2011 22:25



Toujours très agréable à lire


du beau travail Marie


De grosses papouilles à mon copain Athos



Marie 03/01/2011 15:52



Merci Michel. Oui Athos et Ernest font du beau boulot : mais c'est normal car ils sont tellement sympa qu'ils savent laisser déborder tout ça !



Bernadette Buff 01/01/2011 14:01



Je vous souhaite une excellente année et j'attends avec impatience les nouveaux coups de coeur de vos léos visiteurs.



Marie 02/01/2011 19:33



Meilleurs voeux à vous aussi ! Les coups de coeur des léos ? Il y en a souvent : lasagnes, pommes...



isabelle 30/12/2010 16:06



Toujours beaucoup d'humour et de tendresse.


Très bien vu la raie sur le côté :)


Merci pour ces moments partagés, bon réveillon également :)


Amicalement


Isabelle



Marie 30/12/2010 20:32



Merci beaucoup pour votre commentaire et votre assiduité ! Oui, la raie sur le côté, ça a du cachet, et ça change tout y'a pas à dire... 



Caro 29/12/2010 22:05



J'aime beaucoup la visite de Mme Fessler! :-) Il va falloir mettre Athos et Ernest au régime dis donc, si ils ont un menu complet à chaque visite! :)) Bonne fin d'année et bon
réveillon!



Marie 30/12/2010 13:07



Merci ! Oui, le réveillon sera bon, et la nouvelle année aussi - enfin j'espère !



Sophie 29/12/2010 20:31



J'ai une tendresse particuliere pour les "anciens", ils ont tellement a nous apportez, et puis c'est vrai que si en plus il partage leur repas ....



Marie 30/12/2010 13:07



Oh oui, les lasagnes..miam ! Oui, les anciens sont attendrissants.