grand chaud

Publié le par Marie

Le léonberg visiteur doit avoir l'esprit pratique..

 

Fini les arbres à chats bien trop encombrants et qui prennent la poussière ! 

Le lonberg visiteur saura les remplacer avantageusement. A condition d'être parfaitement d'équerre.

Evidemment.

En effet, il vaut quand même mieux éviter tout risque de glissade inopinée.

Bien vu, Mimine.   

athos et ciboulette  

 

019 (3)

Impressionés par le niveau à bulles naturel de mon Athos, nous partons sous un grand soleil un peu trop chaud à notre goût à la rencontre d'Emilie et de Jérémy. 

Ernest est d'humeur très joyeuse depuis ce matin, je crains le pire.

 

Sitôt installés dans notre "salon", Emilie arrive. Tout de suite les traits de son visage se figent, et...se détendent. Je lui propose aussitôt une partie de chatouilles-main qu'elle accepte sans se faire prier. Elle rit avec moi et ne lâche plus ma main. Athos vient vers elle, je le laisse s'approcher. Elle serre très fort ma main, se crispe. Alors, je demande à Athos de se coucher, et là, elle se détend d'un coup.

 

Pendant ce temps, Ernest montre tout son amour à Anaïs, l'éducatrice d'Emilie. Pour lui, la plus belle des déclarations d'amour consiste à s'assoir sur les genoux de celui qu'on aime. Chacun son style.   

DSCF8988

 

Athos s'assoit devant Emilie et s'approche tout près d'elle. Elle recule à peine, puis sourit. Et comme je caresse le dos d'Athos sans regarder Emilie (je procède ainsi pour ne pas la brusquer), je vois une petite main qui s'approche de la mienne, qui me serre très fort les doigts et qui se ballade  sur le dos d'Athos. Extraordinaire !

Puis pendant quelques minutes, Emilie décroche : plein de nuages dans les yeux. Alors, les chiens font leur pause syndicale et chahutent ensemble. En chahutant, ils s'approchent parfois très près d'elle. Je laisse faire. Aucun mouvement de recul. Au bout d'un moment, je lui propose d'aller  chercher la balle dans le sac et de la lancer à Ernest.

Emilie fouille mon sac, souriante et commence à lancer la balle, en riant et en poussant des petits cris, toute excitée. Elle hésite mais à chaque fois, elle reprend la balle et elle lui lance.

Ensuite, je lui parle des oreilles des chiens, et elle me montre les siennes et ainsi de suite avec les dents, les yeux. La semaine prochaine, je lui demanderai de me montrer où tout cela se trouve sur un chien...

Ernest en chahutant a fait tomber son collier en début de séance. Emilie le voit par terre, le ramasse, le considère, se tortille d'excitation et .... va lui mettre directement autour du cou ! On n'a pas eu le temps de dire ouf. Avec Anaïs, nous applaudissons et Emilie est aux anges.

 

Nous arrêtons la séance là-dessus, car il vaut mieux qu'Emilie avance progressivement. D'une semaine sur l'autre, l'évolution est formidable.

 

 

Là-dessus arrive Jérémy, tout souriant comme à chaque fois. 

DSCF8995 

Comme je lui propose de rester sur place, il répond avec beaucoup de spontanéité : "ah non, pas ça, merci !", et quand je lui propose une promenade dehors il s'écrie "oh oui, ça ouiiiiiiii !". D'accord chef. 

Comme il fait très très beau, les enfants et éducateurs de l'institut sont dehors. C'est avec une fierté même pas cachée que Jérémy traverse les cours des bâtiments, une main sur le dos d'Athos, son "chien rouge pour sentir les marches". 

Nous changeons de circuit de promenade aujourd'hui et Jérémy doit tenir la laisse plus longtemps que les semaines précédentes, et il s'en sort plutôt bien.

Nous faisons notre pause-pré, dans la bonne humeur. Jérémy me raconte plein de petites choses de son quotidien, il est vraiment très attachant.

Là dessus arrive Ernest, qui ne peut pas s'empêcher de lui faire une belle déclaration d'amour...

DSCF9015

Comme tout se passe dans la bonne humeur, je laisse faire.

Ernest parti, et c'est au tour d'Athos de lui déclarer sa flamme...

 

DSCF9016

 

Puis nous discutons à nouveau, résistant aux assauts des poilus, décidemment très pot de colle aujourd'hui.

 

DSCF9018

 

Nous rentrons. Jérémy très souriant, semble apprécier l'activité. En rentrant, il se préoccupe de donner à boire aux chiens. Il décide de  remplir leur gamelle d'eau, tout seul et revient, triomphant avec de quoi désaltérer les chiens. Puis, il distribue petits gâteaux et friandises que l'Institut achète maintenant pour nous.

Enfin pour les chiens.

 

A lundi Jérémy !

 

Puis arrivent Grégoire (l'éducateur) et Emeric, qui s'inquiétaient de nos déplacements depuis un moment déjà. Grégoire vient avec un superbe cadeau pour Ernest : une balle de tennis. Le rêve, une vraie, une qui rebondit, une verte. Il ne la lâche pas.

Au moment de partir, quand on demande à Emeric de choisir de passer par la cour ou par derrière, il regarde par les fenêtres, et choisit le circuit où il y a le plus de monde succeptible de le voir.... Alors, gonflé à bloc, il prend les deux chiens en laisse et traverse les cours, fier comme c'est pas permis. Il est adorable.

Ernest suit, la jolie balle verte devenue gluante, dans la gueulle... 

 

A la semaine prochaine !

 

 

 

 

 

 

Publié dans Avril 2011

Commenter cet article

cadix 13/04/2011 23:17



Déjà de très bons résultats avec les deux enfants en peu de séances ! Bravo MARIE, Chapeau les léos. Bises. FRANCOISE et CADIX.



Marie 14/04/2011 22:31



Bonsoir Françoise. Oui, les choses avancent fort bien.


Caresses à la belle Cadou.



les passions demoune 17 12/04/2011 16:12



ho un arbre à chats comme ça ,j'en veux bien un moi


bravo pour les progrès d'Emilie ,c'est super


amusant les déclarations d'amour des léonbergs ,il faut avoir les genoux bien solides pour les acueillir


un grand merci de nous faire  partager toutes les grandes émotions de ces enfants.


je te souhaite une belle journée


bisous


pleins de caresses aux nounours sans oublier Mimine qui débute l'article


 


 



Marie 12/04/2011 22:09



Merci Mme Moune de ta fidélité : ça me touche.


Un arbre à chat poilu, c'est tout de même plus classe que les arbres à chat ordinaire non ???



titina 12/04/2011 09:38



quelle est jolie la petite Emilie !! quant aux poilus oui j'imagine que leur fourrure par 25°C doit les encombrer, euh tu ne pourrais pas Marie leur enlever ce manteau d'hiver pour le remplacer
par short et ti-shirt, ils seraient drôlement plus à l'aise pour se rouler dans l'herbe, non ??


bises


titina



Marie 12/04/2011 22:11



Salut,


Emilie est très jolie et son visage très expressif : dommage qu'on ne puisse pas mettre de photos.


Pour l'été avec les léonbergs : pas de souci : je sors mon pot de cire liquide et hop : épilation complète ! Ben oui, c'est quand même plus sympa que de voir tous ces poils disgracieux
qui dépassent de partout. 



jo nina gus 11/04/2011 21:44



Tous ces progrès chez la jeune Emylie,, que du bonheur. Et Jerémy a de suite été aimé par athos et ernest, il faut dire que si l'on est assis par terre, c'est encombrant un expert de cette taille
sur les genoux!!!


Quand à Emeric on est content de le voir prendre le commandement de la troupe pour la ramener à bon port!!



Marie 12/04/2011 22:12



Bonsoir et merci de votre présence ici.


Oui les experts sont un peu encombrants, ......... mais tellement efficaces !



coraly 11/04/2011 20:30



toujours à  s'asseoir où on ne les attend pas ....sur les jambes, collé au canapé ....bref, pot de colle !!!!!!!



Marie 12/04/2011 22:13



bonsoir,


oui, chez eux c'est une petite manie de s'assoir là où les attend le moins..Sauf que maintenant on plie nos jambes avant !