grand beau - février 2011

Publié le par Marie

Le léonberg visiteur se doit de suivre les fêtes traditionnelles...

 

C'est pourquoi, à l'occasion des festivités de Carnaval, le leonberg visiteur suivra la coutume, n'hésitant pas à rechercher un déguisement des plus originaux. Comme, du reste, tout un chacun.

 

Ici, Athos et sa soeur Choupie (grand-mère d'Ernest), se sont déguisés en gros loukoums. Original non ?      

    2010 08260014 (2) - Copie

 

019 (3)Emerveillée par tant de tonus, nous partons à la maison de retraite quand ma référente, Corinne, me téléphone pour m'apprendre que nous ne suivrons plus Monsieur Martin pendant quelques temps, je le crains. Il a des soucis de santé et est hospitalisé.

J'espère qu'il se remettra au mieux et au plus vite.

 

Comme aujourd'hui est une journée magnifique, j'en profite pour demander à Corinne de motiver Mme Welcklen pour la ballade. Peut-être que... et c'est pleine d'espoir que nous arrivons à la maison de retraite. Mais avant ; petit tour auprès des patients de l'unité  Alzheimer. Ernest et Athos adorent aller là-bas.

Comme d'habitude, Athos fonce droit sur Jean, un patient, et lui fait ses yeux de biche. Et comme à chaque fois, Jean lui tend son assiette et le gros se jette dessus. La routine...

Jean et Athos ont un rapport très fort tous les deux. Bien sûr, partager un plat de lasagnes ça crée des liens, mais y'a quand même un p'tit truc en plus. 

 

Nous allons voir Mme Welcklen. Sera-t-elle là, pas là ? 

Ben non. 

Corinne m'apprend qu'elle était prête à partir et qu'au dernier moment, elle a renoncé. Zut, mais je suis sûre qu'elle va bientôt oser se lancer et que nous finirons par nous promener ensemble.

C'est Madame Fessler qui nous attend dehors toute gaie avec ses yeux qui pétillent tant. Athos et Ernest lui font une vraie fête. Nous lui proposons de profiter du soleil en restant à l'extérieur. Nous lançons la balle à Ernest et brossons Athos. Mais elle se lasse très vite et demande à partir en ballade. Ca roule Mme Fessler. 

Et nous faisons une pause au bord du petit étang. Elle ne nous parle pas aujourd'hui, mais elle sourit tout le temps et caresse les chiens sans cesse.  

DSCF7385C'est un crève-coeur quand nous repartons ; elle est toujours en demande de promenade, de soins et d'attentions. La référente souligne à quel point nos visites lui font du bien et sont un vrai bonheur pour elle. 

 

Puis arrive Mme Monnier. Nous l'avions rencontré en chambre il y a peu. La visite avait été écourtée car elle avait eu soudainement peur. Quoiqu'elle fasse, elle arrête toute activité car elle est sujette à des vraies bouffées d'angoisse qui la paralysent. Aujourd'hui elle a l'air rayonnante.

Très rapidement sa peur prend le dessus mais nous réussissons malgré tout à avancer car elle se concentre sur les chiens. Elle refuse de tenir la laisse car elle a peur, cependant elle les caresse tout en marchant. Puis, je lui demande de m'aider à tenir les laisses car je ne m'en sors pas et lui colle la laisse d'Ernest dans les mains ! Elle est toute impressionnée mais ... elle ne la lâche pas.

Puis, durant le trajet, elle se met à parler, parler, et nous raconte ses crises de panique, ses peurs et ses angoisses. Elle s'ouvre, parle et raconte ce qu'elle ressent, sa situation, ses inquiétudes, et semble se libérer d'un poids certain. Corinne est étonnée et ravie que Mme Monnier ait réussi à mettre des mots sur sa façon de vivre les choses.  

Sur ce coup-là, nos toutous méritent vraiment le titre de "chien-médiateur".  

Bravo les poilus ! 

Bien sûr, les crises d'angoisse ne disparaitront pas par enchantement, mais le fait d'avoir pu en parler aussi librement l'a peut-être soulagé d'un poids certain.

DSCF7386

 

Puis, elle stresse à nouveau. Il est temps de rentrer, tout le monde a le sourire. 

 

Me voilà avec un bon quart d'heure devant moi, et là, je me décide à retourner voir Jean, fournisseur officiel gastronomique d'Athos. Quand je lui propose une promenade, il est aux anges et prend à peine le temps de mettre sa casquette. Malgré ses 94 ans, il est tout à fait valide et solide sur ses jambes.

Il me parle de sa jeunesse, de son métier d'agriculteur, des chiens qu'il a eu et de leur façon de travailler avec le bétail... il est vraiment intéressant. Il fait quelques pas puis s'arrête pour flatter le dos d'Athos, puis redémarre pour s'arrêter un peu plus loin et caresser Ernest.

DSCF7406

Il s'arrête de marcher pour me dire qu'il avait toujours rêvé d'avoir des beaux chiens, et que jamais il n'avait réussi sauf ... aujourd'hui, grâce aux deux zigotos. 

 

Du coup, Athos est tout chamboulé par cette belle déclaration. Alors il lui saute dessus pour lui faire un vrai gros câlin. Ils s'aiment tellement ces deux-là, qu'on s'éloigne discrètement...  

DSCF7403

Finalement, ce que je considère comme un vrai câlin, n'est du coup peut-être qu'une infâme négociation menée par Athos : une portion de lasagnes pour la semaine prochaine en échange d'une promenade... hum tu veux bien dis ? Et je te ferais mes yeux de biche toutes les semaines... 

Tout compte fait, ça serait bien son style... 

  

A la semaine prochaine !  

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

       

 

Publié dans Février 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
<br /> <br /> miam,, les loukoums.... et le boulot qu'ils font auprès de leurs vieux amis,, super. Incroyable le lâcher prise de cette dame si angoissée.. et Monsieur Jean, jeune premier à 94 balais, je me<br /> régale à vous lire.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Hé oui, les bons gros loukoums ensoeillés et poilus - parfum rire et amour. Ce sont les meilleurs !<br /> <br /> <br /> <br />
H
<br /> <br /> du bonheur encore et toujours qu'apportent tes loulous ;<br /> <br /> <br /> bravo à vous trois .Bisous tout plein et calins à tes deux stars<br /> <br /> <br /> HUGUETTE<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Salut Huguette, merci beaucoup de ton intérêt pour l'activité !<br /> <br /> <br /> Bisous à toi et à tes poilues !<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Oh la belle carte ! Oh oui, elle sera bonne la semaine, enfin...j'espère !<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> <br /> Les animaux sont vraiment de puissants médiateurs...<br /> <br /> <br /> Bien évidemment, nous t'acceptons dans notre communauté "une étamine aux pattes" avec plaisir. Avec des articles comme ceux-là, on ne peut qu'accepter !<br /> <br /> <br /> Bonne journée<br /> <br /> <br /> Anne et Cat<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Alors merci beaucoup !<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> <br /> Rooo les beaux loukoums, miam, miam! Athos et Jean, une histoire à suivre! :D<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Moi zossi, j'aime les loukoums ! et pas qu'un peu !<br /> <br /> <br /> <br />