de mieux en mieux

Publié le par Marie

Le léonberg visiteur doit savoir être élégant, sans pour autant être précieux...

 

C'est pourquoi dès son plus jeune âge, un entraînement intensif lui sera dispensé afin de lui inculquer les bonnes manières. 

Ainsi, en quelques séances, les règles élementaires de bienséance seront acquises. Et il saura s'assoir avec toute la grâce qui sied au rang de léonberg visiteur.

 

 

                  

 

019 (3)Fière de tant d'élégance, baskets aux pieds et coussinets rembourrés, nous partons voir Emeric et Julien.

Aujourd'hui, les gros sont déchaînés et font la fête à tout le monde. Grégoire, revenu après une semaine d'absence, a droit à une fête on ne peut plus marquée...

 

Emeric prenant de plus en plus d'assurance et de plaisir au contact des chiens, je décide d'être de plus en plus discrète quant aux relations avec les léos...

 

Il met les deux laisses tout seul, choisis son chien (Athos au hasard) et nous partons, en bavardant gaiment. Sur le parking de l'institut, une voiture nous croise, s'arrête,  recule. Une dame en sort (éducatrice de l'Institut), rejouie et s'écrie "mais Emeric, je ne t'ai jamais vu aussi souriant ! Que se passe-til, ce sont tes chiens ?"

Et mon Emeric de répondre : "ah oui, ce sont mes chiens du lundi". Et le voilà qui commence à expliquer nos balades, puis il attaque une démonstration d'éducation canine sur Athos, assis - couché - donne la patte ... tout y passe ! Le gros s'exécute un peu au hasard mais ça marche et c'est un Emeric très fier de lui qui quitte l'Institut, un sourire jusqu'aux  oreilles !

 

Il décide de l'itinéraire, et au bout de la rue, là où nous décrochons les laisses, quand il me demande "on court ?" je lui réponds "ben non, aujourd'hui, tu cours avec les chiens et Grégoire s'il veut bien".

Mais non, je ne suis pas sans coeur, c'est juste que pour le stimuler, il faut le mettre dans des situations nouvelles notre Emeric. 

Alors, il décroche tant bien que mal les laisses et part en courant, avec Grégoire et les chiens qui le suivent en se marrant. 

 

DSCF6874Je les rejoins bien vite et nous remarquons que, très spontanément, sans qu'on lui demande, Emeric, prend les chiens, les caresse, les cajole tout naturellement, sans aucune appréhension. Puis je lui demande de poser pour la séance photo et là, il appelle tout seul Athos et Ernest. Il installe les chiens correctement, pose sa main sur leur dos, les "recoiffe", soutient leur regard, et même le recherche. Il ne recule même pas quand Athos lui fait un gros bisou et se marre quand Ernest, s'asseyant sur lui, le fait rouler dans le pré.

Ses progrès sont surprenants et merveilleux. Evidemment, ce sont des petites choses mais elles ont beaucoup de valeur à nos yeux : des vraies victoires. Emeric est vraiment décontracté et il s'épanouit complètement avec les poilus.

 

DSCF6889

  DSCF6905

Quand nous rentrons, là aussi, il caresse les chiens, discute avec eux. Il prend même la brosse et frotte énergiquement leur dos. Je lui demande alors d'essuyer la gueule d'Athos qui bave car il vient de manger des carottes. Je sais qu'il a encore beaucoup de retenue pour ce genre de contact là. Mais il prend la serviette et hop, ni une ni deux : voilà deux léonbergs reluisants.

   DSCF6938

 

Quand pour clore la séance en beauté, les chiens commencent à chahuter, Emeric reste là, et se marre. Il est un peu inquiet car les chiens poussent des cris étranges, mais il rit malgré tout de les voir faire ainsi.

 DSCF6942

Nous discutons tant et plus que nous ne voyons pas le temps passer.

 

Quand l'éducatrice de Julien vient, c'est pour nous dire qu'il n'aura pas le temps de rester avec les chiens car il doit partir maintenant. Oh zut !

Je le vois cependant quelques instants, il n'est pas très bien : plein de nuages voilent son regard, oh mon pauvre Juju, je m'en veux. La semaine prochaine, on s'occupera davantage de toi.

Nous discutons avec les éducateurs, car il va falloir réorganiser les visites. Notre pièce du lundi va être occupée par un autre groupe d'enfant et les éducateurs ne savent pas comment vont se passer les visites. Affaire à suivre...

 

A lundi les p'tits gars !

 

 

 

Je dédie cet article à Lola qui est dans la peine : son Voulé du Clos des Grés nous a quitté hier soir.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lola 30/01/2011 10:19



Marie , toi et quelques autres faites un travail fantastique et l'on ne peut éprouver que respect et admiration envers les chiens et les maîtres qui contribuent ainsi à essayer de rendre le monde
un peu meilleur. la solidarité est une vertu à cultiver et vous y contribuez chaque jour magnifiquement. Merci


Lola 



Marie 30/01/2011 11:00



Lola ton commentaire m'émeut et me touche beaucoup.


Je te souhaite des jours meilleurs et beaucoup de rire et d'amour. Gros bisous 



isabelle 28/01/2011 18:48



Quelles belles photos d'Emeric avec Ernest et Athos :). Je comprends comment vous devez être heureuse de ce changement, et ceci grâce à athos et Ernest... et vous marie il ne faut pas l'oublier.
Car c'est bien vous aussi qui faites tout ce bien autour de vous grâce à votre temps accordé à des personnes qui grâce à vous ont quelques instants de bonheur. Je vous admire sincèrement. 



Marie 28/01/2011 20:47



Voyez-vous, Isabelle, tout ceci vient de mes toutous, ils sont tellement heu comment dire...si..heu..enfin, vous voyez bien quoi ! Ils ont la bouille de l'emploi et un caractère en or !
Je n'ai plus qu'à me laisser faire et à les conduire, c'est tout. J'ai déjà demandé à Emeric s'il serait content que je vienne le voir sans les chiens : la réponse a été catégorique....c'est NIET
! C'est bien la preuve que je n'y suis pour rien !



Aude Terrienne♫ 26/01/2011 11:22



Voilà, j'ai mis un lien vers ton article,(à l'occasion de la semaine de la différence) il a intéressé plus d'un lecteur, mais ils n'ont pas tous réussi à mettre un com sur ton article. 


Bravo pour ce que tu entreprends.


Mon article:


http://createrres.over-blog.com/article-d-65654662.html


 



Marie 26/01/2011 16:16



Merci beaucoup, je suis touchée par cette attention délicate. 


Effectivement, il y a un souci au niveau des comemntaires qui n'arrivent pas, mais je ne sais pas régler le problème. Désolée.



jill-bill.over-blog.com 26/01/2011 08:18



Grâce à Aude et son lien vers vous j'ai découvert une belle histoire, c'est tjs un grand chagrin lorsque de tels compagnons vous quittent... Bien à vous de la part de JB



Marie 26/01/2011 09:32



Merci de votre gentil commentaire. A bientôt



Caro 25/01/2011 20:28



On dirait bien qu'Emeric n'a plus aucune apréhension et est parfaitement à l'aise et en confiance avec les poilus (et vice versa!), génial! J'espère que Julien n'était pas trop déçu par contre.
Et suspense pour la prochaine visite alors?  


C'est très triste pour Voulé, je ne le "connaissais" que via le net mais quel superbe chien qui avait l'air si gentil. Et entre sa maitresse et lui ça avait l'air d'une très très grande
histoire..Certains chiens sont un peu "le chien d'une vie" j'ai l'impression, et il avait l'air de cette sorte de chiens.  Courage à ses maitres.



Marie 25/01/2011 20:47



De voir évoluer Emeric est du pur bonheur, il évolue avec Athos et Ernest et il se tisse des liens très forts, dans la durée. La 'restructuration aura lieu mi-février, mais je pense que ça
continuera, autrement mais tout le monde y prend trop de plaisir et les résultats sont là.


Oui, pour Voulé c'est bien triste et ses maîtres sont dans un grand chagrin.