c'est le printemps ! (avril 2011)

Publié le par Marie

Le léonberg visiteur doit être tout terrain..

 

C'est pourquoi, sur terrain accidenté, tout comme Goldorak équipé de ses super vérins hydrauliques, le leonberg visiteur montera son arrière-train de façon à suivre les courbes du relief. 

Vous qui pensiez que le léonberg visiteur était un chien ordinaire, détrompez-vous : c'est un vrai petit bijou de sophistication technologique.           

  DSCF8663 - Copie  

 

019 (3)

Les réseaux et la programmation révisés, nous partons enfin voir Jérémy et Emilie. Dans les couloirs, de l'institut, nous croisons Emeric, qui s'empresse de proposer ses services pour m'aider à retrouver ma voiture après la séance. J'y compte bien, mon grand.

 

Nous nous installons, et Emilie rentre presque aussitôt avec Anaïs, son éducatrice. Emilie a l'air surprise de nous voir, nous salue, pars dans le coin de la pièce et  observe les chiens. Elle ne crie pas comme la semaine dernière, et semble plus calme. 

Les chiens, comme s'ils sentaient qu'il fallait être discrets, se font tout petits (ben oui, c'est possible) et se couchent tout près de moi. Emilie observe et se détend un peu.

Au bout d'un moment je lui propose de venir s'assoir à mes côtés, (la semaine passée, elle avait refusé) je la sens hésitante et ... vient s'assoir tout près de nous.

Puis, je commence à parler tout doucement et lui tend ma main, qu'elle accepte de prendre dans la sienne. 

Au bout d'un moment, ma main guide la sienne vers la patte d'Athos. Elle ne la retire pas et accepte de lui faire une mini caresse. Emilie pousse des petits cris de joie et d'excitation.  

Magique.

Ernest se rapproche en rampant, Emilie a un mouvement de recul mais, à nouveau, elle me confie sa main, et nous allons gratter ensemble la papatte d'Ernest, qui ne bouge plus, comme s'il sentait qu'un mouvement brusque pouvait tout compromettre.

Elle regarde les chiens et elle sourit, elle est jolie comme tout notre Emilie du lundi. Elle accepte leur proximité tant qu'ils ne bougent pas. A cinq reprises, nos mains ensemble ont été chatouiller les pattes des toutous. Je la sens très volontaire et courageuse.

 

Nous arrêtons notre séance avec Emilie sur cette note très positive. Ses progrès sont formidables. A lundi ma jolie Emilie ! 

 

Quand Emilie part, les chiens se déchaînent et s'amusent tant et plus. Le printemps ou bien une tension à évacuer ?

Arrive Jérémy, tout sourire. Les chiens lui font une vraie grosse fête qui l'intimide un peu. Je lui demande ce qu'il veut faire et sans hésiter il me parle de promenade.

Allons-y !

 

Nous l'aidons à mettre les laisses et nous voilà partis. Comme il est fier de tenir les chiens ! J'essaye de bavarder avec lui, il a l'air moins timide que lors de la dernière séance.  Il est adorable et d'une gentillesse incroyable, et je le soupçonne même d'être un grand sentimental... 

DSCF8785

Nous lâchons les chiens, ils détalent à toute allure. Jérémy rit aux éclats tout excité de les voir courir comme ça.

DSCF8818

Puis, les choses se compliquent un peu quand Ernest dévale le talus pour aller plonger dans le ruisseau boueux en contrebas. Et ça se complique encore un peu plus quand il revient dans un état piteux...

Jérémy est gâté, lui qui a encore un peu de retenue avec eux...

Je le sens pourtant volontaire car quand je lui propose de s'assoir par terre, il hésite à peine. Et Ernest vient lui faire un beau câlin ... juste un peu dégoulinant.

DSCF8808

 

Jérémy a des petits soucis de vision du relief, il a du mal à apprécier les distances et les volumes. En terrain inconnu, il s'appuie souvent sur un adulte.

En repartant, je lui propose de prendre appui sur le popotin d'Athos pour essayer d'évaluer les déclivités du terrain. Il se prête au jeu de bonne grâce. 

C'est la main sur le dos d'Athos que Jérémy a effectué le trajet retour : à travers le dos du chien, il a tâté et senti les accidents du sol. C'est une preuve magnifique de confiance.      

 DSCF8831

Arrivé à l'Institut, Jérémy est un peu fatigué, rayonnant mais fatigué. 

 

Comme nous avons traîné, nous revenons avec un peu de retard....et Emeric est là, à nous attendre, impatient d'entrer en scène, en grand pro. qu'il est devenu. 

 

A lundi Jérémy, à lundi Emeric !      

 

DSCF8848



Publié dans Mars 2011

Commenter cet article

jo nina gus 06/04/2011 14:38



Il me fait rire Ernest, et c'est pas toujours gagné!! La petite Emily jolie fait de doux progrès, mais vous savez aussi si bien y faire.. Quand aux 2 ados, c'est un bonheur de les voir aussi
ouverts et coopératifs avec vous et les 2 experts!!



Marie 06/04/2011 20:45



Ernest a été le plus jeune chien visiteur diplômé de France ! Avant je frimais, maintenant, .....j'improvise ! 



Christine et les Fleurs 06/04/2011 08:48



Coucou les Experts , il ne manque plus grand chose pour que vous récoltiez la "Fleur de bisous" de la part d'Emily !!!!! Tout arrive au printemps , n'est-ce pas  De gros gros câlins pour vous



Marie 06/04/2011 20:44



Dans quelques semaines, on cueillera un gros bisou, j'en suis sûre ! Faut y aller doucement, mais on va y arriver !



bibi et Fred 06/04/2011 03:15



j'adore lire vos récit !!!! je souris de toute mes grande dents de léo, ses magnifique ,presque irréèl.


 


Je fait aussi se genre d'activitée avec M.Fred et nous avons une garderie donc a tout les jours Fred nous fait le plaisir de jouer les thérapeute :)


 


merci pour ses soleils


 


bibi et Monsieur fred (léonberg de 5 ans)



Marie 06/04/2011 20:44



Bonjour et merci de votre visite. Les léos : rien de mieux !



Cathy 05/04/2011 10:21



Emilie me touche beaucoup, beaucoup d'emotions.


Super boulot les loulous ,meme Ernest fait de gros progrer.Bisous a vous 3



Marie 06/04/2011 20:43



Il se passe des choses très jolies avec cette petite Emilie, c'est très touchant.


Et Athos alors ??? Z'avez vu comme il est heureux quand il galope dans le pré ?



cadix 04/04/2011 22:36



Je suis bien sur avec attention votre aventure avec les enfants, mais je suis admirative de la réussite avec Emeric ! Pour nous demain hôpital, notre animatrice souhaite que comme nous l'avions
fait le mois dernier, dans une autre unité, nous ne réunissions pas les malades. Nous allons nous rendre dans les chambres, et ceux qui le souhaiteront pourront nous accompagner dans le couloir.
Le mois dernier, il n'était prévu que des visites en chambre, mais nous étions suivis par 5 ou 6 fauteuils plus deux déambulateurs. Au final, les résidents se sont arrêtés pour discuter avec
nous, et lorsque je suis partie, ils formaient un rond et dialoguaient ensemble. C'est cela que notre animatrice voudrait obtenir demain. Bises et bonne continuation. FRANCOISE



Marie 06/04/2011 20:42



C'est chouette que vous ayez des directives de la part du personnel soignant. Moi, j'improvise à chaque fois, c'est pas mal non plus, mais des fois c'est plus acrobatique !