bagarre générale

Publié le par Marie

 

Le léonberg visiteur doit être bon acteur ...

 

C'est pourquoi il n'hésitera pas à se la jouer David Hasselhoff sauvant sa belle Pamela.

Même si la dite Pamela faisait la planche tranquilou sans rien demander. 

Ah si. 

Juste un tout petit moment de solitude. Tout petit petit... 

      2010 07140017               

019 (3)

 

Emue par tant d'empressement,  je pars voir Emeric et Julien, merveilleusement bien accompagnée par mes deux collègues préférés, poilus et musclés à souhait. 

 

 

Nous nous installons comme à notre habitude dans notre pièce, quand arrivent Emeric et Grégoire, éducateur hors-pair (mais si, mais si) mes léonbergs visiteurs se transforment à ce moment là en léonbergs-sauteurs tant ils font la fête. Emeric est un impressionné de ces manifestations d'amour absolu, et on ne peut que le comprendre, tellement ils sont déchaînés.

Après un retour au calme, le chef Emeric se décide pour une promenade, mais cette fois, on change de secteur. En sortant de l'institut, nous croisons Julien, qui tout heureux de nous voir s'approche des chiens pour la photo. Pas peu fiers les gars !

008-copie-1

 

Nous partons nous balader et comme le secteur est très calme, Emeric se voit confier les deux gros. Il est tout excité, et se marre. Il faut dire qu'il s'en sort fort bien. 

 

  020

Puis, il me regarde, et me demande "maintenant, on les détache et on court". 

Alors, nous courrons ensemble, comme tous les lundis, en riant aux éclats, juste pour le plaisir de courir après le vent et après nos rires.  

  024

 

 Quand nous arrivons au bout du chemin, Emeric ne veut pas faire demi-tour, il voudrait courir encore et encore, juste courir avec les chiens et rire. Il est très malicieux, il me dit "on ne dit rien à Grégoire, et on s'en va en courant". "Mais non, mon Emeric, faut rentrer". C'est moche d'être toujours raisonnable.

Heureusement, qu'il est vraiment sympa : en rentrant il affiche toujours sa bonne humeur. Alors, nous improvisons un trio improbable avec Grégoire et Emeric car nous essayons de chanter des chansons de JJ Goldman, mais tout le monde a oublié les paroles ! Pas grave, pour la prochaine fois !

  

055En rentrant Emeric fait des gros câlins à Athos, détendu et heureux.    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Puis à ce moment, un vent de folie souffle sur nos têtes et mon Ernest et Athos commencent à jouer à la bagarre, et à faire les andouilles. Ils se déchaînent. Je surveille les réactions d'Emeric car je ne voudrais pas qu'il ait peur. Je me rends compte qu'il a peur, et c'est normal parce qu'ils sont impressionnants les deux quand ils font les andouilles, mais il cherche à lutter contre sa peur et essaie même de les caresser pour les calmer. A un moment donné, Ernest saute sur Athos pour le mordre (pour de faux bien évidemment) et on voit Emeric s'interposer et mettre son bras comme s'il voulait protéger Athos de la simulation d'agression. C'est un beau témoignage de confiance qu'il nous offre là.

 

Sur ces images (qui ne font pas très sérieux faut le dire) on ne le voit pas, car il s'est mis en retrait, il a vraiment su gérer son stress d'une belle façon. En revanche on voit Grégoire, se faire dévorer tout cru par deux léonbergs furieux... Ames sensibles ? Abstenez-vous.

 

 

Nous prenons quelques minutes, après le départ d'Emeric pour calmer un peu le jeu. Puis arrive Julien, riant et se tortillant de plaisir de revoir les chiens. Directement, il lance son blouson, s'allonge par terre et fait des gestes pour que les chiens viennent se coucher contre lui. "Oui chef. Avec plaisir"

C'est touchant de le voir tellement heureux de ce contact. Son éducateur m'a raconté que toute la matinée, il avait "parlé des chiens" tellement il était impatient de la visite.

095-copie-1

 

 

 085

 

 

091

 

Mes gros m'épatent par leur patience. Ils m'impressionnent car ce contact là n'est pas forcément facile pour eux, et ils l'acceptent, et jouent le jeu. Des vrais pros mes p'tits poilus. 

Au bout d'un moment, Julien décide de se lever, me serre la main, caresse les chiens et me dit "au revoir". Julien est très attachant, il comprend beaucoup de choses, il est toujours de bonne humeur et sait être à l'écoute. C'est lui qui a mis en place ces "siestes", je crois qu'elles lui apportent un grand plaisir. En tous les cas, c'est un plaisir pour le coeur de le voir se régaler de ce contact.

 

A lundi prochain Julien, à lundi Emeric. 

 

Commenter cet article

cheznous62 14/01/2011 19:04



Bonsoir à toi,


La pluie et encore de la pluie voilà ce que nous réserve ce week end aussi ce sera bien au chaud à la maison que nous en profiterons !!


Je viendrai parfumer mes amis sur le blog au lieu de les faire saliver ???


Bisous  du coeur pour ce week end que je te souhaite bien agréable ainsi qu'à ta "petite compagnie" !!


Nicole



Marie 14/01/2011 20:42



Merci tout plein, la compagnie poilue te salue !



Claudee 13/01/2011 21:12



Bonsoir Marie,


Je suis une amie de coeur de Tatarinette et je suis venue dès que possible découvrir ces deux toutous adorables en plus de vous qui l'êtes autant qu'eux...


Je suis une ex-prof en invalidité et je me suis souvent occupée avec une petite équipe inter-disciplines d'enfants et ados à problèmes divers. Je suis certaine que le contact avec de tels
compagnons aurait été un bienfait et une classe en montagne avec eux aurait pu faire des prodiges...


Mais bravo pour cette histoire si belle côté chaleur et écoute "humaines-animalière" !


Longue vie à de semblables initiatives chère Marie.


Je passerai de temps à autre, découvrir cette vie de dévouement !


Merci.


Claude (au féminin)



Marie 14/01/2011 20:43



Merci pour votre commentaire très touchant. Alors je vous le dis tout de suite : une classe en montagne mais si on ne marche pas trop longtemps car mon Athos, l'aime bien mais faut pas que ça
dure trop !


Je vous attends ici de temps en temps, effectivement, et avec plaisir !



Caro 13/01/2011 19:58



Ce sont maintenant des retrouvailles attendues et appréciées des deux cotés on dirait, c'est super :-) Scéances calins et scéance aussi sportive, j'ai bien ri en voyant la vidéo :)) A un
moment il y a eu un coup de derrière dans Grégoire assis, c'était très drôle!  Je veux bien me faire sauver de la noyage moi par un tel sauveteur moi :D  



Marie 13/01/2011 20:47



Ah oui, un coup de fesse de léonberg, ça peut faire mal ! Pour le sauvetage, je ne suis pas sûre qu'Athos soit le chien idéal..... c'est plutôt le style à t'enfoncer encore un peu plus dans l'eau
!



cheznous62 13/01/2011 11:44



Bonjour Marie,


Superbe page d'amitié mais ne pas oublier de travail aussi  : ce sont de gros "roudoudous" comme je dis pour mon Falco ! Ils sont à admirer et font le bonheur alentour d'eux!


Je leur passe mes mains dans leur douce fourrure et te souhaite un très bon week end, pluvieux dans le Nord !


Mes bisous tout doux !


Nicole


 



Marie 13/01/2011 13:35



Alors, autant te prévenir : si tu passes tes mains dans la fourrure d'Athos, c'est pas dit que tu arrives à les ressortir, tellement elle est dense et serrée ! Les p'tites bébètes qui s'y
risquent sont des tiques-kamikazes ou des puces-suicidaires.


Pour ce qui est de la pluie, avant je n'aimais pas. Puis je suis resté plus d'un mois dans une zone désertique en Inde et depuis : j'adooooore la pluie qui nous fait des prés si verts et de si
jolies rivières !



cadix 12/01/2011 22:18



Bravo les léos, dommage que vous soyez loin de nous, je sens qu'on pourrait faire de belles choses ensemble ! Bises. FRANCOISE et CADIX.



Marie 12/01/2011 22:44



Oh la la, une "bagarre" avec deux léos ça déménage, mais deux léos et un labrador...ça ne ferait carrément pas sérieux du
tout !