avis de tempête...

Publié le par admin

019 (3)

 

Chien-visiteur n’est pas une activité toujours facile…

Athos a passé sa matinée à se pomponner pour aller à la maison de retraite et plaire à ces dames, et à 12 h 52, il était assez fier du résultat tellement il était bien brushingué.  

 

Mais, au moment précis où il s’apprêtait à monter dans la voiture, à 12 h 53,  le vent s’est brusquement levé, décoiffant mon tout beau ! Je sais, ça agace.

Et ben, vous me croirez si vous voulez, mais ça a failli l’énerver tout ça.

037

 

051

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

Heureusement, quand nous sommes arrivés à la maison de retraite, nous nous sommes sentis très attendus. Et M. Martin est là, dans l’entrée, blouson, baskets aux pieds et un sourire jusqu’à derrière les oreilles ! Faut dire que depuis dimanche, il harcèle le personnel en demandant sans cesse : ‘’c’est quand les chiens, c’est quand les chiens ?’’. Dimanche, lundi, mardi…je comprends maintenant pourquoi nous avons reçu un tel accueil du personnel !

008Nous voilà donc partis avec M. Martin pour une promenade. Je lui confie Athos et nous partons faire notre petit tour. La main de M. Martin n’a pas quitté le dos d’Athos, le caressant, le flattant. Comme nous montons un raidillon, les jambes de M. Martin flanchent et nous lui proposons un demi-tour. ‘’Nan, je veux rester avec Athos et Ernest’’ répond-il. Il n’arrête pas de caresser les toutous, et est très ouvert à la discussion et me demande sans cesse si je vais revenir la semaine prochaine. Il me demande de le photographier et que je lui envoie la photo. Tout de suite. Car il veut l’accrocher au mur de sa chambre. On le sent ému et il a des gestes très tendres envers les chiens, c’est touchant comme tout.

Et en rentrant, je crois bien qu’il frime un peu en passant devant les autres...

A mardi prochain. M. Martin.

 

 

Nous allons voir maintenant Mmes W et L. qui nous attendent elles aussi dans leur chambre. Enfin pas franchement car Mme W ne veut pas nous voir et nous tourne le dos… Nous convenons avec Céline de ne pas insister et de voir sa mère, Mme L.

Elle a allumé ses yeux de mille feux ! Ca pétille !

Elle est assise sur son lit et rit, caresse Ernest et tout ce qu’elle peut, pétrit le dos d’Athos, malaxe les cuisses d’Ernest, le brosse et rit encore ! Du bonheur ! Nous restons une vingtaine de minutes, qui passent très agréablement à discuter et à rire ensemble en regardant les chiens. Ils se sentent très à l’aise dans sa chambre et vont réclamer des câlins (les mauvaises langues qui pourraient penser qu’ils réclament des friandises ont…raison !).

Puis quand vient le moment de partir, Mme L. me dit :’’vous revenez la semaine prochaine hein ? Alors vous tâcherez de ne pas oublier les chiens et de venir avec eux !’’

   013

014

 

Si jamais j'avais pensé que ma personne l’intéressait un tant soit peu …me voilà fixée.

A mardi, Mme L., à mardi. Et avec les chiens bien sûr !

Commenter cet article

huguette 20/11/2010 08:54



des larmes aux yeux de te lire , que d'émotions .


J'adore M.Martin qui frime en tenant Athos et Mme L qui pétille de bonheur !


calins à tes 2 héros poilus !!!!!!


 



Marie 20/11/2010 09:15



Merci tout plein. Ton soutien me touche beaucoup.



Valérie 19/11/2010 19:54



Bravo pour ce que vous faites avec vos magnifiques toutous. Colette m'a fait découvrir ce blog et elle a eu raison !



Marie 19/11/2010 22:04



Merci beaucoup de vos encouragements.



falling 19/11/2010 14:09



je voulais juste vous dire que je vous trouve genial ce que vous faites,bravo



Marie 19/11/2010 15:31



Merci beaucoup de ce commentaire qui vient du coeur !



Geneviève 19/11/2010 12:59



J'espère de tout coeur que tu la tiendras encore de longues années


Bisous



Marie 19/11/2010 15:31



y'a intérêt !



Geneviève 19/11/2010 12:42



C'est formidable, tu es le rayon de soleil de leur journée , oups, ils sont le rayon de soleil de leur journée. Et toi, tu as juste l'insigne privilège d'être le chauffeur des
deux stars !



Marie 19/11/2010 12:52



Merci. Oui, je tiens la laisse et j'en suis heureuse !